• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une sorte d’envoûtement.

Une sorte d’envoûtement. - Patricia Anderson

Quand le mari de Fankem l’a quittée pour une autre femme, Fankem nous a juré que cela était impossible, sauf si la femme en question lui avait jeté un sort. De là où on vient, nous avons l’habitude d’utiliser des produits vaudous pour pas mal de raison, surtout nous les femmes. Quand certaines les utilisent pour que leurs maris leur soient fidèles, pour d’autres, c’est pour avoir une forte descendance ou tout simplement pour réussir dans la vie. Je ne dis pas que je n’y crois pas à ces choses-là, mais je ne pas vivre sous leur emprise. Même si pour certaines personnes ça marche, comment pourrais-je m’assurer que ce qui a marché pour Fakir, ou pour Judith, marcherait aussi pour moi ? Je préfère encore me fier à ma volonté, ma persévérance et à mes efforts, au moins, je suis certaine d’arriver à mes fins. Fankem, elle, elle respire de ces machins vaudous. Dans tout ce qu’elle fait, dans tout ce qui fait d’elle, on pourrait trouver un grain d’ensorcellement. De plus, j’ai attendu dire que c’est comme ça qu’elle avait pu trouver son mari. Les gens disent qu’elle avait fréquenté pas mal d’homme avant son mari, mais que personne ne voulait rester avec elle, et elle avait finalement décidé de prendre les choses en main, et a su trouver les moyens de se faire marier. En tout cas, c’est ce que tout le monde qui vient de son village raconte, moi, avant qu’elle vienne vivre ici, je ne la connaissais pas. Mais je ne peux pas la juger, et puis, il est vrai que son mari est, ce qu’on peut appeler, « un vrai homme », c’est tout à fait normal qu’elle ait voulu le garder par tous les moyens. C’est dommage que celui-ci ait fini par choisir de la quitter pour une de ses clientes. En réalité, le seul sort d’envoûtement que sa rivale avait, c’était sa beauté et rien de plus. Fankem avait beau être une bonne épouse, elle pouvait changer de coiffure tous les jours, elle n’arriverait pas à la cheville de cette reine de beauté, qui en plus d’être grande, belle et séduisante, a eu recours au Botox, et à la chirurgie esthétique, pour être encore plus que parfaite. J’ai croisé cette femme et son mari une fois, et je peux affirmer que c’est le plus beau visage de femme que j’ai vu de ma vie. Qu’importe que son visage ne soit pas naturel, tant que cela ne se voit pas, cela ne pose pas de problème.

À propos de l’auteur :

author

Design d’intérieur, « homestaging » ça vous dit quelque chose? Ce sont ici des passions que j’adore. Mes temps libre, c’est à la fois pour rédiger ces billets de blogue et pour passer du temps à décorer des espaces pour des ventes de maison. Car en plus de ces deux passions, je suis aussi et surtout propriétaire d’une boutique. Oui, je suis une femme bien occupée! Bienvenue sur mon blogue et dans ma vie à 100 mille à l’heure!