• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un voyage me ferait du bien

Un voyage me ferait du bien - Patricia Anderson

J’aimerais bien faire un voyage prochainement. Je voudrais sortir du pays pour un petit bout de temps, question de faire changement de la piètre qualité de l air Montréal. Je pense visiter le Brésil, mais je ne sais pas où je pourrais aller. Il va falloir que je vérifie ce que je pourrais faire. Peut-être que je tenterai ma chance, et que je contacterai le célèbre auteur Paulo Coelho pour lui poser quelques questions ! Après tout, il a plusieurs livres à son nom qui sont des histoires qui parlent de la vie. Cet homme a une philosophie intéressante, et j’aimerais le connaître pour en savoir plus.

Le dernier livre que j’ai lu de lui, parle d’une femme qui tente de se suicider, mais qui ne réussit pas, et se retrouve dans un hôpital psychiatrique. Le médecin en chef, est un homme qui cherche à guérir ce qu’il appelle le Vitriol, un poison que le corps crée (de façon métaphorique, bien sûr) à cause de notre amertume face à la vie. Il cherche à tout prix le remède, et il trouve, chez cette jeune femme qui s’appelle Véronika, le cobaye parfait pour poursuivre ses recherches.

Selon lui, la mort peut nous faire changer de point de vue au sujet de la vie en général, de nos problèmes et des solutions envisagées pour nous en sortir. Alors, pour donner l’impression à cette jeune femme qu’elle va mourir, il lui fait des piqûres tous les jours pour maintenir un certain niveau de troubles cardiaques. Le produit utilisé est suffisant pour lui donner deux petites crises cardiaques, sans toutefois la tuer. Selon moi, ce médecin avait très bien calculé la dose pour réussir cet exploit.

Enfin, Véronika finit donc par croire sincèrement qu’elle va mourir. Donc, elle passe ce qu’elle croit qui seront ses derniers jours à contempler la vie d’une nouvelle façon. Elle ne se retient plus ; après une chicane, elle gifle celui qui l’a contrariée, chose qu’elle n’aurait jamais fait avant sa tentative. Elle se met à jouer du piano, comme elle ne l’a jamais fait avant, avec une passion qu’elle ne se savait pas qu’elle avait en elle. Finalement, après avoir été encouragée par une autre pensionnaire de l’asile, elle se masturbe nue devant un homme schizophrène qui ne réagit pas beaucoup à son geste imprévisible. Mis à part un sourire et un peu de tendresse dans son regard, il ne bouge même pas, et la laisse faire.

Je ne vous raconterai pas la fin. À vous de découvrir ce que deviendront les personnages !

À propos de l’auteur :

author

Design d’intérieur, « homestaging » ça vous dit quelque chose? Ce sont ici des passions que j’adore. Mes temps libre, c’est à la fois pour rédiger ces billets de blogue et pour passer du temps à décorer des espaces pour des ventes de maison. Car en plus de ces deux passions, je suis aussi et surtout propriétaire d’une boutique. Oui, je suis une femme bien occupée! Bienvenue sur mon blogue et dans ma vie à 100 mille à l’heure!