• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon mari chez l’esthéticienne ? Pas sûre de ça…

Mon mari chez l’esthéticienne ? Pas sûre de ça… - Patricia Anderson

J’étais chez mon esthéticienne pour bénéficier d'un bon pour un traitement facial. J’adore ça et à chaque saison je ne manque jamais d’y aller. J’entendais une femme se plaindre et même crier dans une salle adjacente. Elle ne parlait ni français, ni anglais alors je ne comprenais pas un mot de ce qu’elle disait. Cela me perturbait car j’essayais de relaxer avec mon masque sur le visage et curieuse comme je suis, je m’interrogeais sur la raison de ces cris. Je me suis dit que c’était sûrement une dame qui venait se faire épiler à la cire ou au laser et qui avait un seuil de douleur plutôt bas. Je me suis déjà fait faire ces types d’épilation et je sais qu’à certains endroits du corps, c’est un peu plus sensible. J’espérais que mon mari qui devait revenir me chercher, n’était pas dans la salle d’attente car j’essaie de le convaincre de se faire épiler le dos. Je ne suis pas une adepte de l’homme sans aucun poil sur le corps mais je trouve que mon ours chéri pourrait en avoir moins à certains endroits. Comme il est du genre plutôt douillet, s’il est déjà là, il va encore repousser ça à la fin des temps ! Quand j'ai eu terminé et que je suis sorti de la cabine, j’ai vu mon mari dans la salle d’attente, il était un peu blême, il m’attendait. Au moment de payer j’ai discrètement demandé à Sylvie, la réceptionniste, quel mauvais traitement ils infligeaient à leur cliente. Imaginez-vous donc qu’elle ne se faisait épiler que les sourcils ! Et le pire me dit Sylvie, c’est qu’elle a reçu un certificat cadeau de son mari pour de l’epilation laser. Il paraît qu’elle ne semble pas contente du tout de son cadeau. En voilà un qui, soit connaît mal sa femme et son seuil de douleur ou qui lui passe le message pas trop subtil qu’elle est trop poilue à son goût !

À propos de l’auteur :

author

Design d’intérieur, « homestaging » ça vous dit quelque chose? Ce sont ici des passions que j’adore. Mes temps libre, c’est à la fois pour rédiger ces billets de blogue et pour passer du temps à décorer des espaces pour des ventes de maison. Car en plus de ces deux passions, je suis aussi et surtout propriétaire d’une boutique. Oui, je suis une femme bien occupée! Bienvenue sur mon blogue et dans ma vie à 100 mille à l’heure!