• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mais à quoi sert vraiment le week-end ?

Mais à quoi sert vraiment le week-end ? - Patricia Anderson

Entre les chaudrons et le ménage, c’est le portrait de ma vie

Ma semaine est bien chargée. Entre mon travail, mes loisirs et la maison, j’ai toujours l’impression de ne pas être à la hauteur. Il me semble que mon quotidien ne m’appartient plus. De mon réveil, jusqu’au coucher, ma routine est celle de la maman du style, métro boulot dodo. Le soir, quand je me couche, je me demande parfois, si ce ne sont que des journées perdues, ou des expériences acquises que je vis. Devant mon miroir, je me rappelle toujours cette phrase, « rester, c’est exister, partir, c’est vivre ». Mes pensées vont et viennent alors, et créent un monde festif où se mélangent les ambiances de barbecues et de soirées entre amis. Et puis, une seconde plus tard, l’ambiance de ma chambre me rappelle que je ne suis allée nulle part, et que tout ceci ne serait peut-être qu’illusion.

Le changement vient de l’intérieur

Je m’accorde volontiers quelques heures de répit entre les courses, et souvent, mes amis me conseillent de prendre un peu plus de temps pour moi. Pourquoi ne prendrais-je pas une semaine de congé pour profiter d’un SPA, ou d’une tournée en bord de mer pour changer d’air. Mes enfants seraient bien contents de découvrir d’autres paysages, que les cinq pâtés de maisons qui les mènent à l’école et au parc. Un peu de répit pour une meilleure gestion du patrimoine énergétique. Mes envies de sorties entre amies se ressentent comme une pression. Ce qui a changé toute cette boule de stress en permanence, la solution qui a transformé ma vision de ma vie, n’est autre que ce conseil que j’ai pris à la lettre. Ne pas s’en faire pour tout et pour rien. Une métamorphose qui s’est annoncée bénéfique pour ma santé émotionnelle, et que je continue à appliquer aujourd’hui.

Passer le flambeau

Je partage cette philosophie avec mes enfants et mon entourage, pour qu’ils ne soient pas ravages par le stress. Mon fils, grand adolescent, est le premier qui suit mes apprentissages. Pas de grands discours, un effort continuel pour comprendre le comment, et le pourquoi des choses. Bien sûr, qu’il est facile pour un jeune de son âge, de tomber dans le piège des questions infinies, mais là, c’est vraiment important qu’il puisse profiter de sa jeunesse en toute sérénité. Vivre avec son temps, et vivre dans le bonheur, ça s’apprend.

À propos de l’auteur :

author

Design d’intérieur, « homestaging » ça vous dit quelque chose? Ce sont ici des passions que j’adore. Mes temps libre, c’est à la fois pour rédiger ces billets de blogue et pour passer du temps à décorer des espaces pour des ventes de maison. Car en plus de ces deux passions, je suis aussi et surtout propriétaire d’une boutique. Oui, je suis une femme bien occupée! Bienvenue sur mon blogue et dans ma vie à 100 mille à l’heure!