• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les dessins d'enfants

Les dessins d'enfants - Patricia Anderson

Une des premières choses que mon fils a appris à faire avec les mains, c'est dessiner. S'il y a une preuve qu'il est fils de sa maman, c'est celle-ci. En effet, je dessine depuis que j'ai l'âge de la raison, tout comme mon père.

Je suis très contente que le talent pour ce merveilleux art, se transmette d'une génération à l'autre. Pourtant, mon fils n'est âgé que de quatre ans. Pour l'instant, il ne dessine que par instinct, il cherche à reproduire ce qu'il voit, ce qu'il a en tête.

Ceux qui ont la chance d'avoir des enfants savent bien qu'il faut faire très attention à ce que les enfants dessinent. Souvent, ils cherchent à exprimer quelque chose. Laissez-moi vous raconter une anecdote récente en relation avec ce que je viens de dire.

L'histoire a commencé quand je lui ai demandé de me faire un dessin pour mettre sous la vitre de ma table de chevet. Je lui ai alors demandé de me faire un dessin de nous tous, la famille. De maman, papa, de sa sœur et s'il voulait, de ses grands-parents.

Il a pris presque une heure en après-midi et il est venu vers moi avec son dessin fait sur une feuille de papier. Après lui avoir remercié, j'ai jeté un coup d'œil. Il nous avait tous dessiné. Pouvez-vous croire qu'il a dessiné mon père avec plein de lignes rouge sur ses jambes ? Je n'ai pas pigé tout de suite que pouvaient représenter ces traits, alors je lui ai posé la question.

Il m'a dit qu'il avait remarqué que son grand-père avait des choses bleues ou violettes sur les jambes et qu'il les avait dessinés. Il m'a demandé pourquoi son papy avait ça et pas lui.

Je lui ai expliqué que c'était des varices. « Des quoi ? » M'a répondu-t-il. Il a fallu donc que je lui explique que ces traits violets qu'il a vu c'est du sang qui se cumule dans les veines. Comme vous savez bien, les enfants sont très curieux. Donc, la question suivante a été pourquoi cela se passe-t-il dans les jambes de son papy. J'ai soufflé comme qui commence à perdre la patience. Il a répété sa question.

Je lui ai donc expliqué que son papy a été un peu trop tranquille depuis qu'il a pris sa retraite et que ces traits violets se produisent quand on est trop assis à ne rien faire. Il m'a regardé un peu confus, et s'est aussitôt mis à courir pour aller jouer dans la cour ! Je crois avoir trouvé la solution, pour quand il ne voudra pas se lever du divan, pour sortir de la maison et aller prendre l'air !

À propos de l’auteur :

author

Design d’intérieur, « homestaging » ça vous dit quelque chose? Ce sont ici des passions que j’adore. Mes temps libre, c’est à la fois pour rédiger ces billets de blogue et pour passer du temps à décorer des espaces pour des ventes de maison. Car en plus de ces deux passions, je suis aussi et surtout propriétaire d’une boutique. Oui, je suis une femme bien occupée! Bienvenue sur mon blogue et dans ma vie à 100 mille à l’heure!